logo

Ah, ça ira, les empoisonneurs à la lanterne!

logo

Lété fut chaud, lété fut bon. Du moins nous vous le souhaitons du fond du c?ur. Colchiques dans les prés, les lampions séteignent doucement, cest la fin de lété qui marque inexorablement le retour vers nos quotidiens plus sombres et moins ensoleillés. Feuilles qui tombent des arbres, feuilles dimpôt qui nous tombent des mains… Cest la rentrée ! Pas de quoi affoler nos sens. Et pourtant, cest la saison des champignons et des bons plats en sauce…

Alors positivons et voyons la vie du bon côté. Nos impôts serviront, du moins partiellement, à entretenir des routes qui nous mèneront vers les chefs que nous aimons tant. Une polémique secoua cet été lunivers des producteurs de viande vs lindustrie de la grande distribution. Que pouvons-nous penser de ce débat ? A priori quil ne devrait pas nous concerner dans la mesure où sont impliqués des producteurs endettés jusquà la cabine de leurs tracteurs contraints de surproduire pour payer leurs charges.

Au détriment de la qualité. Doù danger sanitaire pour nous consommateurs. De lautre côté, nous avons affaire à des industriels de la distribution qui ne sont pas des philanthropes, sinon ça se saurait. En conséquence, quelle conclusion devons-nous tirer de ce conflit ? De quel côté nous ranger ? Eh bien nous devons prendre la tangente et consommer peut être moins mais meilleur. Nous devons pour notre bien et celui de nos enfants consommer bio. Et ce nest pas Marc Veyrat qui me contredira sur ce point. En conséquence, puisque les producteurs de mauvais produits souffrent, eh bien comme disait Marie-Antoinette, quils en produisent de meilleurs ! Et la distribution sadaptera. Cessons dencourager la crapulerie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo
logo